Réponse à un article paru dans le Dauphiné, à la suite de l'élection du maire de Glières-Val-De-Borne le 15/03/2020.

ADELOVE-21
ADELOVE-21

le 15/07/2020 à 17:25 Citer ce message

Réponse au « Dauphiné », dont l'article est à lire via le lien ci-dessous.

http://www.adelove-21.com/medias/album/article-dauphine-juin-2021.jpeg?fx=c_60_60&vt=1594819942

Notre réponse.[b][/b]
Suite à l’entrevue avec M. C. Fournier, maire de Glières-Val-de-Borne, publiée dans le Dauphiné du 25 juin, nous vous demandons de publier les remarques suivantes.
Rappelons que l’élection s’est jouée à une poignée de voix.
La fusion des deux communes n’a apporté aucun avantage aux habitant-e-s d’Entremont. Pire, il n’y a plus qu’une « maison des services ». La déchèterie n’est ouverte que deux matinées par semaine. La mairie est maintenant très éloignée…
M. Fournier dit que son équipe « souhaite s’engager dans une démarche participative et citoyenne particulièrement ambitieuse ». Comment le croire ? Rappelons, concernant la fusion avec Petit-Bornand, qu’il s’est opposé à la consultation demandée par près de 52% des électrices et électeurs. Rappelons également que les commissions municipales ont été constituées sans appel à la population. Avec un score aussi serré, on aurait pu attendre une participation de l’autre liste parmi les adjoints.
Comment croire le « mettre en œuvre notre programme », alors qu’à Entremont il l’avait renié, en particulier en annulant le PLU qui était en cours de finalisation ?
« Je suis et resterai un maire disponible à l’écoute de tous ». Comment le croire ? Ses permanences sont réduites à une heure par semaine le lundi de 10 à 11h ! Les commissions sont constituées sans qu’il y ait eu un appel à la population. On sait dans quels secrets elles avaient été constituées à Entremont.
Des masques de protection au covid 19 ont été distribués dans les boîtes aux lettres. Mais un certain nombre de personnes adhérentes à l’association ADELOVE-21, même âgées de plus de 65 ans, ont été exclues de cette distribution. Voilà un exemple de l’imposture de M. Fournier qui ose affirmer : « Je continuerai le travail de proximité que j’affectionne tout particulièrement ».
Cette interview n’est que propagande. D’ailleurs, votre journal a largement ouvert ses colonnes à la liste « Fournier » pour favoriser son élection.
Nous sommes à votre disposition pour apporter des preuves précises sur les réalités de la gestion municipale à Entremont, qui est à l’opposé de la profession de foi du maire en 2014 et de ce que l’on peut lire dans votre journal.

Un collectif d’habitantes et d’habitants d’Entremont, village disparu par la seule volonté de M. Fournier.

Répondre à ce message